Liens

 

Pour connaître un peu mieux le rêveur,
allez sur le site
http://www.philosophie-j-atlan.net

voyez aussi le blog
http://vaguemenace.over-blog.com

Vous pouvez également retrouver jacques Atlan
sur Facebook

à l'adresse ci-dessous :
jaatlan@wanadoo.fr

Pour découvrir d'autres œuvres
de la femme sculpteur française d'origine polonaise
Teresa Kochanowska,
épouse Manojlovic,
allez sur le site :
http://www.ARTKA.com
Vous y trouverez
d'autres sculptures,
des pastels,
et des aquarelles.

Le livre
L'Etreinte de Feu
de
Daniel Ange
aux Editions Le Sarment

La Cathédrale de Strasbourg :
http://www.cathedrale-strasbourg.asso.fr/

L'Office de Tourisme de Strasbourg :
http://www.ot-strasbourg.fr/

 

http://www.huberthaenel.com
Site de Mr. Hubert Haenel,
Sénateur du Haut-Rhin
et Président de la Délégation du Sénat
pour l'Union européenne.

http://www.senat.fr/europe/broch.html
Site de la Délégation pour l'Union européenne
du Sénat

 

A destination des internautes

Vous allez sur Annuaires, "Pages Jaunes",
comme si vous cherchiez un professionnel.
Là vous tapez :
Profession "Tourisme".
Nom : Office de Tourisme
Adresse :
Ville : Strasbourg
Département : 67.

Quand l'adresse vous sera donnée,
cliquez, en-dessous, sur
"Vue aérienne".
Et, à partir de cette vue,
en vous déplaçant au-dessus de la ville et
en utilisant le zoom (indiqué par
les signes : + ou - ),
vous pourrez aller explorer
d'en haut
les différents lieux du rêve,
ceux qui correspondent aux huit
Interprétations et localisations
proposées,
ainsi que les cours d'eau
le long desquels il faut partir
à la recherche du ponton
de la fin du rêve.

2. Vous pouvez aussi retrouver les lieux du
rêve d'en haut en utilisant
Google Earth.
Lien activé.

3. Vous pouvez également vous déplacez
au-dessus de Strasbourg en cliquant
sur
IGN Géoportail.
Lien activé.

 

 


Haut de page                  Page d'Accueil
                        

Dernières infos

Mars 2016

En France, tout le monde, ou presque, connaît l’admirable histoire de Jeanne d’Arc. Lorsqu’en 1431, elle a été détenue par les Anglais à Rouen, Gilles de Rais et La Hire, deux parmi ses plus fidèles compagnons d’armes, ont eu le projet de la faire évader de sa prison. Et si ces tentatives d’évasion avaient réussi ? Qu’est-ce que cela aurait changé dans notre Histoire ? C’est la réussite de ces tentatives orchestrées par Gilles de Rais, que raconte le roman de Jacques Atlan L’Évasion de Jeanne et ce qui s’ensuivit, un roman qui, en un sens, réactualise ici, en verticalité, l’idée même que nous nous faisons de notre pays.

Lucien Fabre, l’auteur du livre Jeanne d’Arc, paru en 1948 aux Éditions Jules Taillandier, encore dans les émotions et les expériences de la lutte contre l’occupant nazi pendant la Résistance, avait célébré et ressenti comme de l’intérieur la lutte de Jeanne en son temps contre l’occupant anglais.

Une question au lecteur attentif du roman de Jacques Atlan et du livre de Lucien Fabre : comment expliquer les multiples cas, complètement attestés par l’Histoire, où ce que Jeanne avait annoncé à l’avance autour d’elle est ensuite effectivement survenu ?

Pour avoir, peut-être, des nouvelles plus récentes au sujet de Jeanne, vous pouvez aller sur ce site et écouter un peu plus loin, sur RCF Méditerranée, le récit d’un rêve datant de février 1985 où intervient la statue de Jeanne d’Arc, située Place Arnold à Strasbourg, une Place et une statue dont Jacques Atlan ignorait absolument l’existence avant d’avoir fait ce rêve énigmatique qui relie comme en droite ligne, malgré les paradoxes,
la France au temps de Jeanne d’Arc et
la France de la devise Liberté, Égalité, Fraternité.