Pierre Méhaignerie

Ancien Ministre

Député d'Ille et Vilaine

Maire de Vitré

 

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre suggestion.

    Au début de la lecture de votre lettre du 1er octobre, j'imaginais encore de nouvelles constructions de prestige pour la France, alors que la multitude des initiatives engagées par l'actuel septennat aura du mal à être financée. Mais puisqu'il s'agit de Strasbourg et plus encore de l'Europe, un projet pourrait, en effet, être engagé.

    Aussi, je transmets votre lettre non seulement au Président Pflimlin, mais aussi au Sénateur-Maire de Strasbourg, M. Rudloff. A mon avis, une telle initiative, pour avoir des chances d'être concrétisée, devrait venir du Parlement Européen.

 

Lettre du 12 octobre 1985